Expliquer la pédagogie Freinet : pas toujours réussi

On trouve rarement un reportage un peu complet ou surtout assez clair sur l’école Freinet.

Cette petite vidéo de Capcanal nous semble s’en sortir plutôt bien.

Qu’en pensez-vous ? Deux petits bémols. C’est bizarre, normalement on ne parle jamais ni de notes ni de classement des enfants, en pédagogie Freinet, même attribués et établis par les enfants eux-mêmes. En même temps, cela souligne la liberté d’interprétation de la part des enseignants qui appliquent la méthode Freinet. Autre chose… nous aimons bien Philippe Mérieu à l’Ecole Vivante car il défend depuis des années des idées très fortes et importantes à propos de l’école. Mais pourquoi aller toujours le chercher, lui, dès qu’il s’agit de parler de pédagogie ? A force, le public doit franchement se lasser de le retrouver toujours comme MONSIEUR pédagogie. Il y en a d’autres ! Le film s’en sort pourtant très bien pour montrer que – Freinet ne signifie pas désordre, – l’enseignant fixe un cadre rigoureux compris et accepté par tous dans lequel les enfants agissent en grande liberté et en toute autonomie – les enfants apprennent les compétences habituelles mais aussi à vivre ensemble, à dialoguer, à prendre des responsabilités, à être un citoyen qui a des idées, les défend, vote, etc. – il y a beaucoup de créativité dans la pédagogie Freinet – l’école n’est pas séparée de la vie de tous les jours et les parents y sont les bienvenus. On voit aussi, grâce au film, des enfants qui se parlent sans crier, en s’écoutant mutuellement, qui bougent naturellement dans la classe et dans l’école, qui s’expriment avec clarté, qui travaillent calmement et avec attention, seuls ou à plusieurs.

7 réflexions au sujet de « Expliquer la pédagogie Freinet : pas toujours réussi »

  1. j’apprécie vos remarques: les vedettes finissent toujours par se prendre au sérieux… »le pouvoir déforme autant ceux qui l’exercent que ceux qui le subissent » Marcel Dumont
    Bravo pour votre travail, les réseaux sociaux ont un lien avec la correspondance scolaire!
    je me souviens que c’est grâce à cette correspondance avec l’école de La Chapelle aux Pots que j’ai découvert (jeune…) le pineau des Charentes ..et tant d’autres choses!!

    • C’est d’autant plus dommage que Philippe Mérieu est vraiment intéressant. Ce sont les médias, paresseux, qui le fossilisent en ne cherchant pas plus loin que ce qu’à déjà fait le voisin.

  2. Ton livre est plus que rafraichissant ….!

    Hélas pour avoir fréquenté les réseaux freinet avec des h=jeunes instits (oups des profs des écoles ) je ne retrouvais plus l’esprit…Ceintures de responsabilité , bilans , fiches de programmes , contrats (contrats …:-( ) des élèves sur leur travail…Aaaaargh …La liberté ne s’acquiert qu’en la vivant…Ben raté… Oh moi aussi j’en assez de Meirieu ! ;-)) Hi hi !! Il y a plein d’autres gens formidables ! 🙂

  3. La liberté, ce n’est pas l’absence de règles, on est bien d’accord ? Et les règles de la communauté que constitue une classe Freinet sont toutes discutées et établies ensemble. L’autogestion, la responsabilisation et l’autodiscipline dès la maternelle, il me semble que c’est un grand apprentissage de la liberté.
    Et, franchement, pour l’avoir vécu de l’intérieur, en tant qu’enfant, je n’ai jamais retrouvé dans aucun cadre de la société (études ou travail) la liberté que j’ai connue dans une classe Freinet.

  4. Bonjour,

    Je lis avec plaisir et curiosité avide vos différents commentaires.Et du coup, je me lance: pouvez-vous me conseiller un livre, un site ou autre pour me familiariser avec l’enseignement Freinet « moderne »?
    Des éventuelles critiques; analyses, avantages et inconvénients?
    Et surtout, des adresses d’associations en belgique, voire idéalement à bruxelles?
    Un grand merci
    David

    • Bonjour,
      Vous ne pouvez pas me faire plus de plaisir ! Voir cette pédagogie se répandre et intéresser de jeunes enseignants est l’un de mes buts essentiels.
      Voici un lien qui, je l’espère, pourra vous être utile pour la Belgique : Freinet.be
      Je voudrais aussi vous conseiller la lecture de La danseuse sur un fil, une vie d’école Freinet, non pas uniquement parce que ça me fera gagner de l’argent :), mais parce qu’il y règne un tel enthousiasme et une telle intelligence que cela ne pourra que vous conforter et vous aider dans vos choix.
      Bonne chance et bonne réussite dans vos classes !

Les commentaires sont fermés.